Marie

Manu, Prudence et Marie

Marie : maman voyageuse addict à la mode et à la déco – Reims

C’est une femme chaleureuse et pleine de fantaisie qui m’ouvre les portes de sa maison. Une maman de 3 enfants passionnée de voyages qui apprend l’italien et l’espagnol. Une amoureuse de la mode capable de porter une robe de soirée devant un plateau télé. Une fanatique de la déco qui m’a préparé un délicieux far breton (devenu tunisien) dans une maison des années 50 décorée avec goût et amour.

Marie et sa famille habite cette maison construite en 1953 depuis 2012. Après 2 ans de recherche, ils tombent sur cette perle rare des années 50. Coup de foudre immédiat. Une rénovation de 6 mois est nécessaire, Marie et Manu recherchent eux-mêmes les matériaux, les couleurs, les meubles… afin de rester fidèle au style original de cette maison en béton d’après-guerre très moderne pour l’époque (chauffage au sol, enceintes intégrées dans les murs…). Le résultat est bluffant, j’ai l’impression d’être à Palm Springs dans les années 50… Le soleil en moins.

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Je suis la lumière comme un tournesol. Ma pièce favorite peut être la cuisine où je passe beaucoup de temps, le salon car il est véritablement ouvert sur l’extérieur grâce aux baies vitrées ou ma chambre, je vénère mon lit !

Un souhait déco

Un canapé fourrure des frères brésiliens Campana et un cactus Drocco et Mello.

L’objet dont tu ne te sépares jamais

Ma table Willy Rizzo que j’ai eu chez Nomibis. Pour l’anecdote, lorsque les enfants étaient petits, ils s’amusaient à monter dessus, la forme s’y prêtant bien, mais j’y tiens tellement que je les ai menacés d’être privés de cadeaux durant les 20 prochaines années si elle était abimée… Ce qui a fonctionné (sourire).

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Charles Eames, Le Corbusier, Bertoia, Pierre Paulin… je suis une fan inconditionnelle des créateurs des années 50 à 70 mais je suis aussi une adepte du Bon Coin et d’Emmaüs notamment pour la vaisselle. Dernièrement, j’ai même acheté de la vaisselle au Monoprix, leur collaboration avec Patch NYC est à tomber !

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Mon manteau Marni que je surnomme « mes tranches napolitaines » mais aussi mes sacs Chanel notamment pour leur histoire. J’ai fait mes études de stylisme avec Vanessa Seward avec qui j’étais très copine et lors d’un stage chez Chanel, elle m’a ramené ces sacs et quelques vestes, un véritable trésor pour moi à l’époque et ça l’est toujours.

Un souhait pour ton dressing ?

Une robe vintage Valentino que je suis tout à fait capable de porter lorsque je reçois mes amis à diner. Manu se moque gentiment de moi tous les samedis soir depuis que nous sommes mariés en me demandant si c’est une soirée déguisée (rires).

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Mes bijoux que je porte tout le temps, pour la plupart des cadeaux de Manu, comme ma bague avec les 3 anneaux gravés avec les prénoms de nos enfants.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Dries Van Noten, Marni, H&M, Les Aubaines… j’adore mixer les pièces. Quand j’étais petite, comme beaucoup de petites filles, je subtilisais les chaussures et les vêtements de ma mère. J’ai de très jolis souvenirs d’enfance pendant lesquels elle se préparait avant de sortir ou de recevoir, c’était magique. J’ai hérité de son goût pour la mode et la déco.

Tes spots balade, culture et food préférés ?

L’Institut Universitaire du Temps Libre car j’y apprends l’italien et l’espagnol (avec Antonio et Ilaria que j’adore). Nous aimons beaucoup aller au Café du Palais, un endroit accueillant et généreux comme ses propriétaires, Jean François et Delphine, la quatrième génération à gérer cette affaire familiale. Aux beaux jours, nous allons aussi au Clos dans le quartier du Boulingrin. Pour se balader, le quartier du Marais à Paris puis les voyages, nous affectionnons l’Italie et l’Espagne.

Merci à Marie pour sa spontanéité et son accueil, à Manu pour avoir partagé ce moment avec nous et à Prudence pour sa gentillesse et ses chaussettes ♥

Marie porte un ensemble Dries Van Noten, des chaussures Marni et des bijoux Cartier.


 

Gregory – Lampyre

Grégory : créateur de la marque de parfums d’intérieur Lampyre – Reims

J’inaugure aujourd’hui cette nouvelle rubrique avec Grégory, le créateur de la marque rémoise de parfums d’intérieur Lampyre qui me reçoit chez lui, dans son atelier.

Gregory est breton mais d’origine écossaise par son père dont il a hérité le titre de Lord of Glencoe en référence à la parcelle de terrain familiale qu’il possède en Écosse.

Après avoir travaillé pour Guerlain, L’Occitane et d’autres, Grégory décide de mettre son talent au service de ses propres projets. Après une formation de nez dans une école parisienne, il rejoint Reims, sa ville d’adoption et  se lance dans l’organisation d’atelier de création de parfums sur mesure. Puis il s’inspire de l’Art Nouveau, son courant artistique favori dont le fer-de-lance n’est autre que le célèbre illustrateur Alfons Mucha (affichiste pour Moët et Chandon à la fin du XIXéme siècle), pour créer sa propre ligne de parfums d’intérieur.

Lampyre tire son nom des Lampyridae, famille regroupant les lucioles et les vers luisants, ces êtres porteurs de lumière et de chaleur. Étymologiquement Lampyre signifie « briller », le logo reprend d’ailleurs les ailes stylisés des lucioles couronnées d’une flamme qui rappelle celle d’une bougie.

Grégory est un passionné, expert dans son domaine, mi-sorcier, mi-chimiste, nous échangeons à l’heure du thé parmi les fioles et les pipettes pendant que je m’enivre des parfums qui flottent dans l’air.

Quelles sont tes inspirations ?

Un mot, une odeur, un lieu, une matière, tout est source d’inspiration.

Je fais appel à mon imaginaire et à ma vision des choses. Pour la bougie « La Rémoise », j’ai imaginé une femme incandescente et précieuse comme le rubis parée d’un parfum festif et gourmand où le champagne s’habille de fruits rouges, d’agrumes mis en lumière par le musc blanc.

Pour la « Fée Verte », je me suis inspirée de mon voyage à Prague, de l’ambiance d’un bar à absinthe, des flacons et des boiseries aux accents de fumoirs turques.

Il en est de même pour mes collaborations, j’ai créé une bougie pour et avec la boutique Bazarine pour laquelle je me suis inspirée de son univers.

ton parfum…

A chaque moment, son parfum. Au quotidien, je porte Myrrhe Ardente de Annick Goutal qui malheureusement est discontinué… Pour un tête à tête, Aziyadé de Parfum d’Empire et pour une soirée entre amis, les notes légères et poudrées de Shalimar de Guerlain.

Laquelle de tes créations me conseilles-tu ?

Plusieurs me viennent à l’esprit comme « La Fée Verte » ou « Fumerie d’Opium »… mais je pense que « Bois d’Ailleurs » te siérait mieux, un parfum solaire, boisé et épicé.

Tes projets à venir ?

La sortie en mars de mon nouveau parfum « Mumtaz Mahal », inspiré du courant orientaliste de la parfumerie du siècle dernier.

dsc03305-sepia

Lampyre est disponible en ligne et à la boutique Décagone à Reims.

Des news…

Après un mois de janvier bien bien occupé #demenagement #lacomediedereims le temps a manqué pour un nouveau portrait #deception.

MAIS les prochains portraits sont calés ainsi qu’une nouvelle rubrique sur le blog et un nouveau projet…

Je vous retrouve fin février #ski après des vacances attendues avec impatience pour vous en dire plus.

Merci de rester fidèle et bienvenue aux nouveaux abonnés ♥

Hélène

winter-coming-featured_cr

Marie – Bianca Paris

dsc03070

Marie : créatrice de la marque de bougies Bianca Paris – Reims

dsc03159

Valentin et Marie

Marie est une jeune entrepreneuse, créatrice de la jolie marque de bougies parfumées Bianca Paris née en avril 2016.

Marie me reçoit chez elle, un appartement de famille qu’elle a rénové depuis peu où moulures, bougies et teintes douces cohabitent. En compagnie de Valentin (son amoureux) et d’Iris (son chat), la conversation débute.

Après une école de commerce à Reims et Toulouse, Marie travaille pour une grande maison de champagne mais se rend vite à l’évidence, ce n’est pas pour elle.

Au retour d’un voyage, elle décide de créer son entreprise. Quelques mois plus tard, Bianca Paris est née.

Exigeante et impatiente, Marie n’a qu’un seul mot d’ordre : la qualité. Maitre cirier, parfumeur de Grasse, imprimeur lillois, Marie travaille avec des artisans français et reconnus qu’elle a longtemps cherché.

Son e-shop en ligne, elle développe à présent la diffusion de ses créations et communique pour faire connaitre sa marque.

Elle se prête au jeu du portrait pour At Home le Blog…

PARLONS « MAISON »…

TA PIÈCE FAVORITE ?

La semaine : le salon salle à manger qui me sert aussi de bureau.

Le dimanche : c’est notre chambre, on est un peu casanier et on adore bosser dans le lit, tous les 2 avec nos Macbook sur les genoux.

UN SOUHAIT DÉCO

Une belle commode pour la chambre, pas d’idée précise, j’attends mon coup de cœur ! La lampe Nina de Harto que j’ai dans ma wishlist de Noël : http://www.hartodesign.fr/luminaires-deco/lampe-nina-bleu-laiton.html

L’OBJET DONT TU NE TE SÉPARES JAMAIS ?

La malle de mon arrière-grand-mère que j’ai récemment fait rénover. J’aime qu’elle soit dans son jus. Elle porte encore une étiquette avec le nom de ma famille.

TES MARQUES/CRÉATEURS/BOUTIQUES FAVORIS ? 

Je suis une adepte d’internet. AM.PM est un site où j’achète régulièrement. Sur Instagram, je découvre aussi plein de petits créateurs.

PARLONS « DRESSING »…

TA IT-PIÈCE ?

Comme je suis très grande (1m82), le modèle Cassis de Cimarron est le seul qui me va parfaitement. J’ai donc toujours le même modèle mais plusieurs couleurs, matières…

UN SOUHAIT POUR TON DRESSING ?

Peut-être un jour une belle paire d’escarpins, mais je risque d’être un peu gauche car je n’ai pas l’habitude.

LA PIÈCE (VÊTEMENT OU ACCESSOIRE) DONT TU NE TE SÉPARES JAMAIS ?

Une paire de ballerine rouge Repetto que j’ai depuis au moins 6 ans, elles sont toujours impeccables et pourtant elles ont bien vadrouillées.

TES MARQUES/CRÉATEURS/BOUTIQUES FAVORIS ? 

Je suis adepte de l’achat en ligne, je vais donc très peu en magasin (même si j’habite en plein centre-ville).

Sézane pour les vêtements, sacs et chaussures, Oh My Cream ! pour les soins beauté et Delphine Pariente pour les bijoux.

TES SPOTS BALADE, CULTURE ET FOOD PRÉFÉRÉS ?

Nous partons parfois en weekend ou quelques jours, quand on a besoin de changer d’air, récemment à Annecy et Honfleur.

Au niveau culture, nous avons un abonnement à l’Opéra de Reims et nous allons souvent à la Comète à Châlons où la programmation est souvent signe de belles découvertes.

Food ! On adore aller au restaurant, nous sommes de grands adeptes de Chez Lou mais nous n’avons pas encore testé leur nouveau restaurant.

On a découvert récemment Duprat et Duprat, un restaurant à base de spécialités fromagères, vraiment top !

Si on veut quelque chose de plus gastronomique, on va chez Anna-S la table amoureuse, toujours un régal et un service irréprochable.

Table AM.PM – Chaises Habitat

Merci à Marie pour sa douceur et pour ses créations si addictives, à Valentin pour avoir jouer le jeu des photos et à Iris le chat sauvage…

Les bougies Bianca Paris sont disponibles sur l’e-shop : https://www.biancaparis.fr/

Laura

dsc02985

Laura dans l’entrée aménagée par ses soins

Laura : chargée d’études en ingénierie des routes – blog Caracteri.Elle – Crugny

dsc02966

Elian, Aston et Laura dans leur salon

Laura et son mari Elian ont eu le coup de foudre pour cette maison à rénover en 2013. Les parquets, les poutres apparentes et l’esprit bricoleur de Laura ont eu vite fait de les décider à se lancer dans la rénovation de cette maison. Et le résultat est là ! Une maison ouverte et lumineuse où le petit Aston peut se balader et jouer avec Prada et Automne, les compagnons de la famille.

L’aventure de son blog Caracteri.Elle commence elle aussi en 2013. Laura récupère, bricole, retape, repeint, détourne les objets depuis qu’elle est petite. Adulte, ses amis lui demande des conseils et elle a l’idée de réaliser des tutoriels… le blog est né. Avec 2 articles par semaine, le blog est une mine d’astuces accessible à tous.

Des projets ? Laura n’en manque pas : la rédaction d’un article pour les Sacrées Blogueuses, commencer l’extension de sa maison puis surtout s’occuper de son adorable petit garçon Aston.

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Notre pièce ouverte dans un esprit loft, nous y sommes tout le temps. Pour la lumière aussi que nous amène la baie vitrée, nous l’appelons notre deuxième télé !

Un souhait déco

Un toboggan d’intérieur ! Un tube par lequel nous pourrions passer de notre maison à l’extension que nous allons créer. L’idée semble folle (sourire d’Elian) mais j’adore !

L’objet dont tu ne te sépares jamais ?

Mes plantes vertes. Je suis une fan de jardinage, j’en ai certaines depuis plusieurs années.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je chine beaucoup, je récupère, je vais chez Emmaüs, sur le Bon Coin puis chez Ikea, une mine d’or d’objets à transformer.

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Ce serait plus une tenue que je mets tout le temps : jean-blouse-baskets. Je suis addict aux chaussures, j’en ai des tonnes… que je ne porte pas !

Un souhait pour ton dressing ?

Alors vraiment aucun. Je fonctionne au coup de coeur.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Le collier d’Aston que j’ai commandé sur le site Etsy pour sa naissance.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je suis adepte de la vente en ligne, je fais très peu les boutiques.

Les chambres

Tes spots balade, culture et food préférés ?

J’adore les sushis ! Nous aimons beaucoup le Shin’zen et  Côté Sushi. Récemment, nous avons découvert en nous baladant à Reims, Maison et Tartine, une boutique de déco où l’on peut déguster des douceurs dans une ambiance familiale et cosy.

dsc03041

Merci à Laura, Elian et Aston pour leur spontanéité, leur simplicité et les idées par milliers !

Annabelle

dsc02754

Annabelle : graphiste et décoratrice – Reims

Annabelle est bordelaise, elle tient à le préciser mais surtout elle a le goût des jolies choses. Je découvre Annabelle sur les réseaux sociaux (qu’elle utilise depuis peu grâce à ses filles Salomé et Rose) et son univers me donne envie de la contacter afin de lui proposer de réaliser son portrait.

Après un verre et une heure de papotage sous un soleil automnal, le rendez vous est pris…

Enfant, Annabelle dessinait, aménageait… elle a toujours su qu’un jour elle en ferait son métier. Malgré un parcours scolaire sans lien avec le graphisme ou la déco, elle fait une école de commerce, elle reste connectée à cette activité. Mais à chaque occasion d’aller vers son premier amour, une proposition de boulot arrive…

Elle arrive sur Reims pour créer un poste de marketing et développement puis crée une société de communication avec le père de ses filles dans laquelle elle devient graphiste. Elle suit une formation en déco et en Feng Shui sur Paris puis développe le graphisme en freelance. Connaissant son goût pour la déco et l’aménagement intérieur, des amis commencent à lui demander de s’occuper de leur intérieur, la machine est lancée.

Aujourd’hui, Annabelle débute une nouvelle aventure. Avec son amie Fabienne, elles sont en pleine création de leur entreprise dont l’activé est la maitrise d’œuvre et la décoration intérieure.

DSC02653.JPG

Salomé et Rose dans la chambre d’Annabelle

dsc02806

Annabelle et Jagger

Parlons « maison »…

J’ai un rapport particulier aux lieux. Quand j’emménage dans un endroit, je pense tout de suite à le rénover et à quand je vais le revendre. Ici, ce n’est pas le cas, je suis en transit car je suis à la recherche de « mon lieu », celui qui m’attend, celui dont je n’aurai pas envie de partir.

Je suis une passionnée, je ressens des vibrations dès que je rentre quelque part comme si les lieux me parlaient.

J’essaie un maximum de respecter les lieux que je rénove en leur gardant leur âme, je suis capable de refuser un boulot si ce principe ne tient pas.

Ta pièce favorite ?

Je n’ai pas de pièce favorite, elles ont toutes une importance propre mais si je dois en citer une ce serait l’entrée. Je porte une grande attention à cette pièce souvent oubliée. C’est le lieu d’accueil, celui qui donne le ton de votre maison. L’entrée est un lieu de rencontres et d’échanges finalement, je fais particulièrement attention à cette pièce.

Un souhait déco

Aucun… ah si ! Trouver mon endroit à moi.

L’objet dont tu ne te sépares jamais ?

Ma lettre « b ». Je l’ai vu en passant en voiture dans la vitrine d’une boutique rue de Mars. Je me suis garée, je suis rentrée, je l’ai acheté… un véritable coup de foudre ! Depuis elle ne me quitte plus.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je fonctionne au feeling, j’adore les meubles qui ont une histoire, j’aime donc beaucoup chiner, rechercher des objets et des meubles qui me feront vibrer. Chez moi, je n’aime pas avoir les mêmes choses que les autres. Quand j’ai un besoin, je demande à mon amie Fabienne (Nomibis) et à mon homme (quartier des antiquaires à Paris).

J’aime aller chez Merci à Paris et dans le quartier des Chartrons à Bordeaux, rue Notre Dame, c’est là où j’ai grandi. J’y ai fait mes études, j’écumais les brocantes et je passais mon temps dans le bar « Le Notre Dame ».

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Les chaussures ! Et mes basiques : jean – boots/baskets et pulls marins.

Un souhait pour ton dressing ?

Un manteau en peau retournée style années 70.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Ma bague ancienne offerte par ma mère à la naissance de mes filles et mon collier papillon.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Isabel Marant bien sûr, Sœur et Bellerose sont mes marques chéries du moment.

Tes spots balade, culture et food préférés ?

Le Bassin d’Arcachon pour me ressourcer, monter la Dune du Pyla, Bordeaux ma ville chérie, je me reconnecte quand je vais là-bas.

J’aime beaucoup l’espace de co-working Darwin à Bordeaux, c’est un lieu exceptionnel, ce sont d’anciens hangars réhabilités qui créent un mélange culturel et humain dynamique.

Reims c’est ma ville d’adoption, celle de mes filles, de mes amis et de mon métier, elle tient une grande place dans ma vie.

Le Général, place du forum, où je vais boire mon café tous les matins, faire mes réunions de chantier et où nous nous sommes rencontrés.

dsc02672

Merci à Annabelle pour sa douceur et sa confiance ♥

Jérôme et Fanny

dsc02332dsc02275

Jérôme : slasheur ♥ Fanny : encadrement commercial – Mareuil sur Ay

dsc02612

VOTRE PARCOURS

Jérôme : depuis que je suis gosse j’ai une irrésistible attirance pour l’eau. Ma grand-mère habitait le long du canal de Bourgogne, elle me racontait que je sortais comme une fusée de la maison à chaque fois qu’un bateau passait.

J’ai fait des études dans la communication donc rien à voir, c’est lorsque j’ai divorcé que j’ai eu le déclic, je voulais vivre sur l’eau et en vivre même tout court !

J’ai rencontré Fanny 1 mois avant d’acheter mon bateau en Hollande, le Zwaantje, j’ai senti qu’elle n’était pas contre mais elle voulait être sûre avant de se lancer, nous avons 1 enfant chacun de nos précédentes unions, alors elle est venue vivre avec moi quelques mois plus tard. Le virus l’a contaminé, 1 an après, elle a décidé de s’acheter un bateau elle aussi.

J’ai fait l’acquisition du Bullet en novembre 2014, le premier jour officiel de mon chômage… un signe ? J’ai quitté ma boite pour me lancer dans la croisière touristique. J’ai galéré à peine 1 an, 2016 est ma première année d’exploitation. J’ai décidé de m’installer parallèlement en tant que consultant afin de me garantir un revenu.

dsc02365

VOTRE VIE AU QUOTIDIEN

Fanny : la plus simple du monde, nous avons nos enfants en garde alternée, ils vivent avec nous sur le bateau et tout se passe très bien. Il n’y a pas la télé et ils sont dans la même chambre mais cela ne pose aucun problème, je pense même que cela les rapproche, ils sont très complices. Les gens nous demandent surtout comment on fait l’hiver et je réponds souvent : comme vous ! On reste dans notre cocon, on lit, on voit des amis…

Jérôme : c’est toujours ce dont j’ai rêvé, ce n’est donc pas vraiment le quotidien. Je suis en perpétuel émerveillement. Les enfants se sentent bien, ils ont le droit de sortir, de prendre leur vélo, d’aller et venir. Nous bénéficions d’un environnement formidable et de voisins très sympas (Véro, une voisine de bateau, nous a justement rejoint), on s’entraide et on sympathise facilement en bateau, rien à voir avec la ville. Quant à moi, j’ai l’impression d’être à ma place, sur l’eau.

UN MOT POUR LA FIN

Fanny : si l’activité de croisière fonctionne bien j’aimerais travailler aussi sur le bateau mais pour le moment nous souhaitons conserver un revenu stable. J’ai chopé le virus et j’avoue que j’apprécie vraiment cette impression de liberté que cette vie me donne.

Jérôme : j’ai tellement gagné en qualité de vie que tout ce que je peux souhaiter c’est que ça fonctionne vraiment bien et de ne faire plus que ça. Je pense que d’ici 3 ou 4 ans ce sera possible. Pour rien au monde je ne reviendrai en arrière.

dsc02541-1

En croisère sur le Bullet…

Merci à Fanny et Jérôme pour leur simplicité, leur générosité et leurs attentions.

Restez vous mêmes, vous êtes parfaits ! Faites une bise à Véro pour moi.

Bullet.1927

Croisière privée en Champagne

Tél : 06.74.85.56.68 / Mail : contact@bullet1927.com / Site : http://www.bullet1927.com

Steeve Grandsire

dsc02156

Steeve : artiste-créateur à l’Atelier Hyperespace et fondateur Le Marché Super – Reims

dsc02128

Tes débuts

Enfant, je rêvais d’être architecte, j’écumais les brocantes avec ma mère et j’étais un passionné de musique, j’y suis toujours d’ailleurs.

J’ai fait des études en STAPS (sport) pour être prof mais je passais plus de temps à la FNAC qu’à la Fac. J’ai passé mon diplôme plusieurs fois sans succès, j’ai donc décidé en 2008 d’ouvrir ma boutique de disques après être passé par l’IFD (institut de formation des disquaires).

J’ai trouvé un local proche du centre ville dans lequel j’ai installé des cimaises pour organiser des expositions en plus de la vente de disques. Pendant les travaux, la première artiste qui m’a contacté est Anne-Sophie Velly, elle était intéressée pour exposer dans la boutique et voilà c’était parti… J’ai fait la connaissance de beaucoup d’artistes locaux grâce à la boutique mais avec la crise de 2008, j’ai du mettre la clé sous la porte. J’ai gardé tous mes contacts ce qui m’a permis de rebondir.

Avec Anne-So et quelques autres artistes, nous décidons de créer Maison Vide (voir le portrait d’Anne-Sophie).

L’idée du Sunday Market est arrivée il y a 4 ans, nous voulions créer un marché de créateurs locaux essentiellement, ce qui n’existait pas. Les artistes créaient mais n’avaient pas réellement de lieu et ou de visibilité pour vendre leurs œuvres. Par l’intermédiaire de Maison Vide, La Cartonnerie intéressée par l’idée a proposé un lieu et une nouvelle aventure a commencé. Le Sunday Market a eu beaucoup de succès et j’ai réalisé que le commerce et la vente, ce n’était pas évident pour certains artistes. L’idée de la plateforme de vente en ligne est née comme ça.

dsc02083

L’Atelier Hyperespace

C’est un atelier d’artistes en co-working. De ces fameuses et prolifiques « relations artistiques », Paul Roset, Claire Bro, Maud Gironnay et Anne-Sophie Velly ont eu l’idée de travailler ensemble au même endroit mais chacun dans son art. Chaque artiste reste une entité individuelle mais en relation avec les autres et parfois sur des projets communs.

Ils ont démarré à 4 dans 60m² rue Clovis à Reims, pour finir à 11 mais le local est vite devenu trop petit notamment à cause du matériel et du manque de stockage. Nous avons donc cherché plus grand en passant une petite annonce et un agent immobilier nous a proposé le local dans lequel nous sommes aujourd’hui.

Nous sommes maintenant 21 artistes-créateurs, tous adhérents à l’association Hyperespace, l’espace est occupé à 100%. L’entrée à l’atelier se fait par cooptation.

Nous avons mis en place un « bureau volant » ou « table ouverte », les personnes qui le souhaitent peuvent venir travailler ici pour 1 euro de l’heure et doivent adhérer à l’association. Nous mettons à leur disposition l’espace et le Wifi mais aussi les échanges avec les autres artistes présents ce jour-là.

Il n’y a pas de règles de vie à proprement parlé, chacun va et vient dans le respect des autres. Les personnes qui viennent ici nous disent souvent que nous sommes studieux car c’est très calme. Il arrive que l’on organise un repas sur la grande table au milieu de l’atelier où tout le monde est convié et Paul organise une soirée cinéma toutes les 2 semaines, nous sommes alors beaucoup moins calmes !

dsc02052

En haut : création Paul Roset – En bas : Gubogaz

Le Marché Super

J’ai créé Le Marché Super afin que les artistes puissent vendre leurs œuvres toute l’année sans se soucier de la logistique et du commercial. Je réalise les photos ici mets en ligne. Je crée les annonces et je gère les envois.

Tous les artistes créateurs présents sur cette plateforme de vente en ligne sont des professionnels. Lors de la sélection des artistes, je focalise sur un critère : le savoir faire. Au delà de l’originalité des œuvres, je tiens particulièrement à ce qu’il y ait une vraie compétence artistique et créative, une valeur ajoutée à l’œuvre que je propose à la vente.

Lorsque je doute, je demande à mes co-workers… c’est l’avantage !

Un mot pour la fin…

J’adore ce que je fais parce que je l’ai choisi, je me sens bien dans cet atelier, travailler ici est très enrichissant. La seule chose qui me gêne c’est que je ne décroche pas facilement du boulot, j’y pense constamment, je ne réussis pas encore à séparer ma vie perso de ma vie pro mais c’est souvent la cas quand tu vis de ta passion, non ?

dsc02144

Merci à Steeve pour son sympathique café (j’en avais besoin !) et son accueil mais aussi à Claire et à Paul.

Mes découvertes ♥

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez Steeve et les artistes-créateurs présents sur Le Marché Super au :

Sunday Market

Dimanche 02 octobre 2016

De 10h à 19h à la Maison de Vente aux enchères Châtivesle à Reims http://www.chativesle.fr/

Céline et Yohann

 

DSC01580

Céline : mode addict et prof de français ♥ Yohann : athlète de haut niveau – Bucy Le Long

DSC01532

Tableau ©RomuDucros – Canapé Roche Bobois

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Céline : le salon pour ses couleurs apaisantes, je m’y détends. J’aime me mettre dans le canapé et contempler l’extérieur, la nature,  je vois souvent un écureuil se balader dans notre jardin et dans notre sapin, j’adore ! Mais aussi mon bureau à l’étage où je travaille c’est le lieu le plus transformé de la maison, celui dont nous rêvions.

Yohann : le salon pour la sieste dans le canapé et la cuisine car j’y partage beaucoup de choses avec mes amis et ma famille, c’est un lieu d’échanges particulièrement lorsque je cuisine.

Un souhait déco

Céline : un tableau de Paul David Wright, le père de Paulette, une amie chanteuse et compositrice. Mais mon souhait va peut être s’exaucer d’ici peu.

Yohann : l’aménagement de la grange, elle est assez grande, nous voudrions en faire une cuisine d’été en bas avec une salle de sport et une salle de musique à l’étage.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Céline et Yohann : Fleux et une petite boutique d’antiquaire dans le quartier du Marais à Paris, la boutique Muji, j’y trouve toujours quelque chose et enfin la pâtisserie Comme à Lisbonne qui fait les meilleures pastéis de nata que je connaisse.

Le royaume des enfants

L’étage

L’extérieur

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Céline : une robe, je ne sais pas laquelle, mais une robe forcément et au-dessus du genou.

Yohann : ma chemise, celle que je porte, que j’ai achetée à Bandol en vacances.

Un souhait pour ton dressing ?

Céline : LA veste Chanel en noir, intemporel, indémodable…

Yohann : aucun mais j’en ai un autre : une 2CV ! L’originale, la 2CV Charleston.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Céline : ma clé USB (rires) ! Et mes bagues dont mon alliance et ma montre Dior.

Yohann : mon tatouage ! Et mon Corcovado en pendentif que m’a offert mon meilleur pote.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Céline : la marque Bash, la boutique « Une Adresse » à Soissons, Les Chiffons Chics à Reims.

Yohann : je fonctionne au coup de cœur alors je n’ai pas de marques fétiches. Je rentre dans une boutique, peu importe laquelle, si la pièce me plait je l’achète.

 Tes spots balade, culture et food préférés ?

Céline : Le Clovis, le rituel du café avec mon père le mercredi matin et Da Francesco, un restaurant italien pour déjeuner, les 2 à Soissons.  Et Le Clos, souvent le samedi midi et l’Assiette Champenoise pour nos anniversaires de mariage à Reims.

Yohann : le Bistrot du Forum pour boire un verre, Le Clos pour manger un burger du Sacré Burger (food truck) et les « afters » chez mes amis à Reims. J’aime aller à La Comédie, le dernier spectacle (« L’Avare ») que nous avons vu était très bien et à La Cartonnerie aussi.

Disco-Books & Co

Merci à Céline et Yohann pour les délicieuses lasagnes, les bons vins et leur grande générosité ♥

Bonne chance « Yo de Janerio » !

DSC01567

 

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce blog m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.