Tout savoir sur les toitures en pente

Après avoir consacré beaucoup de temps à planifier la construction de sa maison, il faut en effet penser à le recouvrir d’une toiture, et pas n’importe laquelle. À ce sujet, les toitures en pente sortent du lot, car elles ont longtemps fait leurs preuves dans l’architecture. Voici un article qui devrait vous intéresser. 

Toiture en pente : que faut-il savoir ?

Une toiture en pente se définit par la forme de la charpente. C’est en quelque sorte le socle de la pose de toiture. La performance thermique de votre toiture est dépendante de l’isolation. D’ailleurs, vous pouvez consulter https://ets-armand-couverture.fr/couvreur-clamart/ pour plus d’informations intéressantes. 

Il ne faut surtout pas oublier de laisser un peu d’espace pour la ventilation dans le but d’éviter les soucis d’humidité et d’améliorer la qualité de l’air ambiant. Une toiture est ce qu’il y a de mieux pour couvrir sa maison surtout contre les intempéries extérieures. Elle est également conçue pour évacuer plus facilement l’eau vers les gouttières.

Il faut préciser qu’il existe quatre types de toiture en pente. Celle à deux pans classique et parfois triangulaire, la toiture à quatre pans en forme pyramidale, celle mono pente dont l’inclinaison dépasse les 15 % et la toiture à un seul pan.

Les avantages d’une toiture en pente

Inutile de rappeler que la toiture est l’un des éléments de protection phare d’une construction. Il est d’autant plus utile pour protéger des dangers climatiques comme la pluie, la neige les vents ainsi que la chaleur. C’est un matériau classique qui a ses avantages. Le premier avantage est celui de bénéficier d’une bonne isolation thermique. Secundo, un toit en pente offre plus de ventilation naturelle et préserve l’énergie.

De plus, vous allez être en sécurité en raison de sa résistance aux intempéries climatiques, surtout si vous optez pour une ardoise naturelle. Autre chose ! Les toits en pente sont, certes, plus chers, mais ils ont une durée de vie plus large par rapport aux toits plats. Ceci se vérifie dès lors que l’on sait que les couvertures en ardoises durent environ 100 ans.