Marie – Bianca Paris

dsc03070

Marie : créatrice de la marque de bougies Bianca Paris – Reims

dsc03159

Valentin et Marie

Marie est une jeune entrepreneuse, créatrice de la jolie marque de bougies parfumées Bianca Paris née en avril 2016.

Marie me reçoit chez elle, un appartement de famille qu’elle a rénové depuis peu où moulures, bougies et teintes douces cohabitent. En compagnie de Valentin (son amoureux) et d’Iris (son chat), la conversation débute.

Après une école de commerce à Reims et Toulouse, Marie travaille pour une grande maison de champagne mais se rend vite à l’évidence, ce n’est pas pour elle.

Au retour d’un voyage, elle décide de créer son entreprise. Quelques mois plus tard, Bianca Paris est née.

Exigeante et impatiente, Marie n’a qu’un seul mot d’ordre : la qualité. Maitre cirier, parfumeur de Grasse, imprimeur lillois, Marie travaille avec des artisans français et reconnus qu’elle a longtemps cherché.

Son e-shop en ligne, elle développe à présent la diffusion de ses créations et communique pour faire connaitre sa marque.

Elle se prête au jeu du portrait pour At Home le Blog…

PARLONS « MAISON »…

TA PIÈCE FAVORITE ?

La semaine : le salon salle à manger qui me sert aussi de bureau.

Le dimanche : c’est notre chambre, on est un peu casanier et on adore bosser dans le lit, tous les 2 avec nos Macbook sur les genoux.

UN SOUHAIT DÉCO

Une belle commode pour la chambre, pas d’idée précise, j’attends mon coup de cœur ! La lampe Nina de Harto que j’ai dans ma wishlist de Noël : http://www.hartodesign.fr/luminaires-deco/lampe-nina-bleu-laiton.html

L’OBJET DONT TU NE TE SÉPARES JAMAIS ?

La malle de mon arrière-grand-mère que j’ai récemment fait rénover. J’aime qu’elle soit dans son jus. Elle porte encore une étiquette avec le nom de ma famille.

TES MARQUES/CRÉATEURS/BOUTIQUES FAVORIS ? 

Je suis une adepte d’internet. AM.PM est un site où j’achète régulièrement. Sur Instagram, je découvre aussi plein de petits créateurs.

PARLONS « DRESSING »…

TA IT-PIÈCE ?

Comme je suis très grande (1m82), le modèle Cassis de Cimarron est le seul qui me va parfaitement. J’ai donc toujours le même modèle mais plusieurs couleurs, matières…

UN SOUHAIT POUR TON DRESSING ?

Peut-être un jour une belle paire d’escarpins, mais je risque d’être un peu gauche car je n’ai pas l’habitude.

LA PIÈCE (VÊTEMENT OU ACCESSOIRE) DONT TU NE TE SÉPARES JAMAIS ?

Une paire de ballerine rouge Repetto que j’ai depuis au moins 6 ans, elles sont toujours impeccables et pourtant elles ont bien vadrouillées.

TES MARQUES/CRÉATEURS/BOUTIQUES FAVORIS ? 

Je suis adepte de l’achat en ligne, je vais donc très peu en magasin (même si j’habite en plein centre-ville).

Sézane pour les vêtements, sacs et chaussures, Oh My Cream ! pour les soins beauté et Delphine Pariente pour les bijoux.

TES SPOTS BALADE, CULTURE ET FOOD PRÉFÉRÉS ?

Nous partons parfois en weekend ou quelques jours, quand on a besoin de changer d’air, récemment à Annecy et Honfleur.

Au niveau culture, nous avons un abonnement à l’Opéra de Reims et nous allons souvent à la Comète à Châlons où la programmation est souvent signe de belles découvertes.

Food ! On adore aller au restaurant, nous sommes de grands adeptes de Chez Lou mais nous n’avons pas encore testé leur nouveau restaurant.

On a découvert récemment Duprat et Duprat, un restaurant à base de spécialités fromagères, vraiment top !

Si on veut quelque chose de plus gastronomique, on va chez Anna-S la table amoureuse, toujours un régal et un service irréprochable.

Table AM.PM – Chaises Habitat

Merci à Marie pour sa douceur et pour ses créations si addictives, à Valentin pour avoir jouer le jeu des photos et à Iris le chat sauvage…

Les bougies Bianca Paris sont disponibles sur l’e-shop : https://www.biancaparis.fr/

Laura

dsc02985

Laura dans l’entrée aménagée par ses soins

Laura : chargée d’études en ingénierie des routes – blog Caracteri.Elle – Crugny

dsc02966

Elian, Aston et Laura dans leur salon

Laura et son mari Elian ont eu le coup de foudre pour cette maison à rénover en 2013. Les parquets, les poutres apparentes et l’esprit bricoleur de Laura ont eu vite fait de les décider à se lancer dans la rénovation de cette maison. Et le résultat est là ! Une maison ouverte et lumineuse où le petit Aston peut se balader et jouer avec Prada et Automne, les compagnons de la famille.

L’aventure de son blog Caracteri.Elle commence elle aussi en 2013. Laura récupère, bricole, retape, repeint, détourne les objets depuis qu’elle est petite. Adulte, ses amis lui demande des conseils et elle a l’idée de réaliser des tutoriels… le blog est né. Avec 2 articles par semaine, le blog est une mine d’astuces accessible à tous.

Des projets ? Laura n’en manque pas : la rédaction d’un article pour les Sacrées Blogueuses, commencer l’extension de sa maison puis surtout s’occuper de son adorable petit garçon Aston.

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Notre pièce ouverte dans un esprit loft, nous y sommes tout le temps. Pour la lumière aussi que nous amène la baie vitrée, nous l’appelons notre deuxième télé !

Un souhait déco

Un toboggan d’intérieur ! Un tube par lequel nous pourrions passer de notre maison à l’extension que nous allons créer. L’idée semble folle (sourire d’Elian) mais j’adore !

L’objet dont tu ne te sépares jamais ?

Mes plantes vertes. Je suis une fan de jardinage, j’en ai certaines depuis plusieurs années.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je chine beaucoup, je récupère, je vais chez Emmaüs, sur le Bon Coin puis chez Ikea, une mine d’or d’objets à transformer.

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Ce serait plus une tenue que je mets tout le temps : jean-blouse-baskets. Je suis addict aux chaussures, j’en ai des tonnes… que je ne porte pas !

Un souhait pour ton dressing ?

Alors vraiment aucun. Je fonctionne au coup de coeur.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Le collier d’Aston que j’ai commandé sur le site Etsy pour sa naissance.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je suis adepte de la vente en ligne, je fais très peu les boutiques.

Les chambres

Tes spots balade, culture et food préférés ?

J’adore les sushis ! Nous aimons beaucoup le Shin’zen et  Côté Sushi. Récemment, nous avons découvert en nous baladant à Reims, Maison et Tartine, une boutique de déco où l’on peut déguster des douceurs dans une ambiance familiale et cosy.

dsc03041

Merci à Laura, Elian et Aston pour leur spontanéité, leur simplicité et les idées par milliers !

Annabelle

dsc02754

Annabelle : graphiste et décoratrice – Reims

Annabelle est bordelaise, elle tient à le préciser mais surtout elle a le goût des jolies choses. Je découvre Annabelle sur les réseaux sociaux (qu’elle utilise depuis peu grâce à ses filles Salomé et Rose) et son univers me donne envie de la contacter afin de lui proposer de réaliser son portrait.

Après un verre et une heure de papotage sous un soleil automnal, le rendez vous est pris…

Enfant, Annabelle dessinait, aménageait… elle a toujours su qu’un jour elle en ferait son métier. Malgré un parcours scolaire sans lien avec le graphisme ou la déco, elle fait une école de commerce, elle reste connectée à cette activité. Mais à chaque occasion d’aller vers son premier amour, une proposition de boulot arrive…

Elle arrive sur Reims pour créer un poste de marketing et développement puis crée une société de communication avec le père de ses filles dans laquelle elle devient graphiste. Elle suit une formation en déco et en Feng Shui sur Paris puis développe le graphisme en freelance. Connaissant son goût pour la déco et l’aménagement intérieur, des amis commencent à lui demander de s’occuper de leur intérieur, la machine est lancée.

Aujourd’hui, Annabelle débute une nouvelle aventure. Avec son amie Fabienne, elles sont en pleine création de leur entreprise dont l’activé est la maitrise d’œuvre et la décoration intérieure.

DSC02653.JPG

Salomé et Rose dans la chambre d’Annabelle

dsc02806

Annabelle et Jagger

Parlons « maison »…

J’ai un rapport particulier aux lieux. Quand j’emménage dans un endroit, je pense tout de suite à le rénover et à quand je vais le revendre. Ici, ce n’est pas le cas, je suis en transit car je suis à la recherche de « mon lieu », celui qui m’attend, celui dont je n’aurai pas envie de partir.

Je suis une passionnée, je ressens des vibrations dès que je rentre quelque part comme si les lieux me parlaient.

J’essaie un maximum de respecter les lieux que je rénove en leur gardant leur âme, je suis capable de refuser un boulot si ce principe ne tient pas.

Ta pièce favorite ?

Je n’ai pas de pièce favorite, elles ont toutes une importance propre mais si je dois en citer une ce serait l’entrée. Je porte une grande attention à cette pièce souvent oubliée. C’est le lieu d’accueil, celui qui donne le ton de votre maison. L’entrée est un lieu de rencontres et d’échanges finalement, je fais particulièrement attention à cette pièce.

Un souhait déco

Aucun… ah si ! Trouver mon endroit à moi.

L’objet dont tu ne te sépares jamais ?

Ma lettre « b ». Je l’ai vu en passant en voiture dans la vitrine d’une boutique rue de Mars. Je me suis garée, je suis rentrée, je l’ai acheté… un véritable coup de foudre ! Depuis elle ne me quitte plus.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Je fonctionne au feeling, j’adore les meubles qui ont une histoire, j’aime donc beaucoup chiner, rechercher des objets et des meubles qui me feront vibrer. Chez moi, je n’aime pas avoir les mêmes choses que les autres. Quand j’ai un besoin, je demande à mon amie Fabienne (Nomibis) et à mon homme (quartier des antiquaires à Paris).

J’aime aller chez Merci à Paris et dans le quartier des Chartrons à Bordeaux, rue Notre Dame, c’est là où j’ai grandi. J’y ai fait mes études, j’écumais les brocantes et je passais mon temps dans le bar « Le Notre Dame ».

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Les chaussures ! Et mes basiques : jean – boots/baskets et pulls marins.

Un souhait pour ton dressing ?

Un manteau en peau retournée style années 70.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Ma bague ancienne offerte par ma mère à la naissance de mes filles et mon collier papillon.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Isabel Marant bien sûr, Sœur et Bellerose sont mes marques chéries du moment.

Tes spots balade, culture et food préférés ?

Le Bassin d’Arcachon pour me ressourcer, monter la Dune du Pyla, Bordeaux ma ville chérie, je me reconnecte quand je vais là-bas.

J’aime beaucoup l’espace de co-working Darwin à Bordeaux, c’est un lieu exceptionnel, ce sont d’anciens hangars réhabilités qui créent un mélange culturel et humain dynamique.

Reims c’est ma ville d’adoption, celle de mes filles, de mes amis et de mon métier, elle tient une grande place dans ma vie.

Le Général, place du forum, où je vais boire mon café tous les matins, faire mes réunions de chantier et où nous nous sommes rencontrés.

dsc02672

Merci à Annabelle pour sa douceur et sa confiance ♥

Jérôme et Fanny

dsc02332dsc02275

Jérôme : slasheur ♥ Fanny : encadrement commercial – Mareuil sur Ay

dsc02612

VOTRE PARCOURS

Jérôme : depuis que je suis gosse j’ai une irrésistible attirance pour l’eau. Ma grand-mère habitait le long du canal de Bourgogne, elle me racontait que je sortais comme une fusée de la maison à chaque fois qu’un bateau passait.

J’ai fait des études dans la communication donc rien à voir, c’est lorsque j’ai divorcé que j’ai eu le déclic, je voulais vivre sur l’eau et en vivre même tout court !

J’ai rencontré Fanny 1 mois avant d’acheter mon bateau en Hollande, le Zwaantje, j’ai senti qu’elle n’était pas contre mais elle voulait être sûre avant de se lancer, nous avons 1 enfant chacun de nos précédentes unions, alors elle est venue vivre avec moi quelques mois plus tard. Le virus l’a contaminé, 1 an après, elle a décidé de s’acheter un bateau elle aussi.

J’ai fait l’acquisition du Bullet en novembre 2014, le premier jour officiel de mon chômage… un signe ? J’ai quitté ma boite pour me lancer dans la croisière touristique. J’ai galéré à peine 1 an, 2016 est ma première année d’exploitation. J’ai décidé de m’installer parallèlement en tant que consultant afin de me garantir un revenu.

dsc02365

VOTRE VIE AU QUOTIDIEN

Fanny : la plus simple du monde, nous avons nos enfants en garde alternée, ils vivent avec nous sur le bateau et tout se passe très bien. Il n’y a pas la télé et ils sont dans la même chambre mais cela ne pose aucun problème, je pense même que cela les rapproche, ils sont très complices. Les gens nous demandent surtout comment on fait l’hiver et je réponds souvent : comme vous ! On reste dans notre cocon, on lit, on voit des amis…

Jérôme : c’est toujours ce dont j’ai rêvé, ce n’est donc pas vraiment le quotidien. Je suis en perpétuel émerveillement. Les enfants se sentent bien, ils ont le droit de sortir, de prendre leur vélo, d’aller et venir. Nous bénéficions d’un environnement formidable et de voisins très sympas (Véro, une voisine de bateau, nous a justement rejoint), on s’entraide et on sympathise facilement en bateau, rien à voir avec la ville. Quant à moi, j’ai l’impression d’être à ma place, sur l’eau.

UN MOT POUR LA FIN

Fanny : si l’activité de croisière fonctionne bien j’aimerais travailler aussi sur le bateau mais pour le moment nous souhaitons conserver un revenu stable. J’ai chopé le virus et j’avoue que j’apprécie vraiment cette impression de liberté que cette vie me donne.

Jérôme : j’ai tellement gagné en qualité de vie que tout ce que je peux souhaiter c’est que ça fonctionne vraiment bien et de ne faire plus que ça. Je pense que d’ici 3 ou 4 ans ce sera possible. Pour rien au monde je ne reviendrai en arrière.

dsc02541-1

En croisère sur le Bullet…

Merci à Fanny et Jérôme pour leur simplicité, leur générosité et leurs attentions.

Restez vous mêmes, vous êtes parfaits ! Faites une bise à Véro pour moi.

Bullet.1927

Croisière privée en Champagne

Tél : 06.74.85.56.68 / Mail : contact@bullet1927.com / Site : http://www.bullet1927.com

Steeve Grandsire

dsc02156

Steeve : artiste-créateur à l’Atelier Hyperespace et fondateur Le Marché Super – Reims

dsc02128

Tes débuts

Enfant, je rêvais d’être architecte, j’écumais les brocantes avec ma mère et j’étais un passionné de musique, j’y suis toujours d’ailleurs.

J’ai fait des études en STAPS (sport) pour être prof mais je passais plus de temps à la FNAC qu’à la Fac. J’ai passé mon diplôme plusieurs fois sans succès, j’ai donc décidé en 2008 d’ouvrir ma boutique de disques après être passé par l’IFD (institut de formation des disquaires).

J’ai trouvé un local proche du centre ville dans lequel j’ai installé des cimaises pour organiser des expositions en plus de la vente de disques. Pendant les travaux, la première artiste qui m’a contacté est Anne-Sophie Velly, elle était intéressée pour exposer dans la boutique et voilà c’était parti… J’ai fait la connaissance de beaucoup d’artistes locaux grâce à la boutique mais avec la crise de 2008, j’ai du mettre la clé sous la porte. J’ai gardé tous mes contacts ce qui m’a permis de rebondir.

Avec Anne-So et quelques autres artistes, nous décidons de créer Maison Vide (voir le portrait d’Anne-Sophie).

L’idée du Sunday Market est arrivée il y a 4 ans, nous voulions créer un marché de créateurs locaux essentiellement, ce qui n’existait pas. Les artistes créaient mais n’avaient pas réellement de lieu et ou de visibilité pour vendre leurs œuvres. Par l’intermédiaire de Maison Vide, La Cartonnerie intéressée par l’idée a proposé un lieu et une nouvelle aventure a commencé. Le Sunday Market a eu beaucoup de succès et j’ai réalisé que le commerce et la vente, ce n’était pas évident pour certains artistes. L’idée de la plateforme de vente en ligne est née comme ça.

dsc02083

L’Atelier Hyperespace

C’est un atelier d’artistes en co-working. De ces fameuses et prolifiques « relations artistiques », Paul Roset, Claire Bro, Maud Gironnay et Anne-Sophie Velly ont eu l’idée de travailler ensemble au même endroit mais chacun dans son art. Chaque artiste reste une entité individuelle mais en relation avec les autres et parfois sur des projets communs.

Ils ont démarré à 4 dans 60m² rue Clovis à Reims, pour finir à 11 mais le local est vite devenu trop petit notamment à cause du matériel et du manque de stockage. Nous avons donc cherché plus grand en passant une petite annonce et un agent immobilier nous a proposé le local dans lequel nous sommes aujourd’hui.

Nous sommes maintenant 21 artistes-créateurs, tous adhérents à l’association Hyperespace, l’espace est occupé à 100%. L’entrée à l’atelier se fait par cooptation.

Nous avons mis en place un « bureau volant » ou « table ouverte », les personnes qui le souhaitent peuvent venir travailler ici pour 1 euro de l’heure et doivent adhérer à l’association. Nous mettons à leur disposition l’espace et le Wifi mais aussi les échanges avec les autres artistes présents ce jour-là.

Il n’y a pas de règles de vie à proprement parlé, chacun va et vient dans le respect des autres. Les personnes qui viennent ici nous disent souvent que nous sommes studieux car c’est très calme. Il arrive que l’on organise un repas sur la grande table au milieu de l’atelier où tout le monde est convié et Paul organise une soirée cinéma toutes les 2 semaines, nous sommes alors beaucoup moins calmes !

dsc02052

En haut : création Paul Roset – En bas : Gubogaz

Le Marché Super

J’ai créé Le Marché Super afin que les artistes puissent vendre leurs œuvres toute l’année sans se soucier de la logistique et du commercial. Je réalise les photos ici mets en ligne. Je crée les annonces et je gère les envois.

Tous les artistes créateurs présents sur cette plateforme de vente en ligne sont des professionnels. Lors de la sélection des artistes, je focalise sur un critère : le savoir faire. Au delà de l’originalité des œuvres, je tiens particulièrement à ce qu’il y ait une vraie compétence artistique et créative, une valeur ajoutée à l’œuvre que je propose à la vente.

Lorsque je doute, je demande à mes co-workers… c’est l’avantage !

Un mot pour la fin…

J’adore ce que je fais parce que je l’ai choisi, je me sens bien dans cet atelier, travailler ici est très enrichissant. La seule chose qui me gêne c’est que je ne décroche pas facilement du boulot, j’y pense constamment, je ne réussis pas encore à séparer ma vie perso de ma vie pro mais c’est souvent la cas quand tu vis de ta passion, non ?

dsc02144

Merci à Steeve pour son sympathique café (j’en avais besoin !) et son accueil mais aussi à Claire et à Paul.

Mes découvertes ♥

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez Steeve et les artistes-créateurs présents sur Le Marché Super au :

Sunday Market

Dimanche 02 octobre 2016

De 10h à 19h à la Maison de Vente aux enchères Châtivesle à Reims http://www.chativesle.fr/

Céline et Yohann

 

DSC01580

Céline : mode addict et prof de français ♥ Yohann : athlète de haut niveau – Bucy Le Long

DSC01532

Tableau ©RomuDucros – Canapé Roche Bobois

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Céline : le salon pour ses couleurs apaisantes, je m’y détends. J’aime me mettre dans le canapé et contempler l’extérieur, la nature,  je vois souvent un écureuil se balader dans notre jardin et dans notre sapin, j’adore ! Mais aussi mon bureau à l’étage où je travaille c’est le lieu le plus transformé de la maison, celui dont nous rêvions.

Yohann : le salon pour la sieste dans le canapé et la cuisine car j’y partage beaucoup de choses avec mes amis et ma famille, c’est un lieu d’échanges particulièrement lorsque je cuisine.

Un souhait déco

Céline : un tableau de Paul David Wright, le père de Paulette, une amie chanteuse et compositrice. Mais mon souhait va peut être s’exaucer d’ici peu.

Yohann : l’aménagement de la grange, elle est assez grande, nous voudrions en faire une cuisine d’été en bas avec une salle de sport et une salle de musique à l’étage.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Céline et Yohann : Fleux et une petite boutique d’antiquaire dans le quartier du Marais à Paris, la boutique Muji, j’y trouve toujours quelque chose et enfin la pâtisserie Comme à Lisbonne qui fait les meilleures pastéis de nata que je connaisse.

Le royaume des enfants

L’étage

L’extérieur

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Céline : une robe, je ne sais pas laquelle, mais une robe forcément et au-dessus du genou.

Yohann : ma chemise, celle que je porte, que j’ai achetée à Bandol en vacances.

Un souhait pour ton dressing ?

Céline : LA veste Chanel en noir, intemporel, indémodable…

Yohann : aucun mais j’en ai un autre : une 2CV ! L’originale, la 2CV Charleston.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Céline : ma clé USB (rires) ! Et mes bagues dont mon alliance et ma montre Dior.

Yohann : mon tatouage ! Et mon Corcovado en pendentif que m’a offert mon meilleur pote.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Céline : la marque Bash, la boutique « Une Adresse » à Soissons, Les Chiffons Chics à Reims.

Yohann : je fonctionne au coup de cœur alors je n’ai pas de marques fétiches. Je rentre dans une boutique, peu importe laquelle, si la pièce me plait je l’achète.

 Tes spots balade, culture et food préférés ?

Céline : Le Clovis, le rituel du café avec mon père le mercredi matin et Da Francesco, un restaurant italien pour déjeuner, les 2 à Soissons.  Et Le Clos, souvent le samedi midi et l’Assiette Champenoise pour nos anniversaires de mariage à Reims.

Yohann : le Bistrot du Forum pour boire un verre, Le Clos pour manger un burger du Sacré Burger (food truck) et les « afters » chez mes amis à Reims. J’aime aller à La Comédie, le dernier spectacle (« L’Avare ») que nous avons vu était très bien et à La Cartonnerie aussi.

Disco-Books & Co

Merci à Céline et Yohann pour les délicieuses lasagnes, les bons vins et leur grande générosité ♥

Bonne chance « Yo de Janerio » !

DSC01567

 

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce blog m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Catherine et Chema

 

DSC01228 (1)

Catherine ♥ Chema : profs d’espagnol – Reims

DSC01141

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Catherine : le salon et la cuisine, difficile de les séparer car ils sont ouverts l’un sur l’autre. Pour leur luminosité et les volumes. Les apéros du vendredi avec nos amis, nous les passons dans cette cuisine, c’est un endroit synonyme de convivialité et d’intimité.

Chema : les mêmes que Catherine. J’apprécie la lumière qui les traverse, l’espace et le quartier. Notre immeuble est une ancienne maison paroissiale ce que l’on peut deviner à la tour qui est encore visible à l’extérieur. Nous l’avons rénové afin de lui apporter des beaux volumes, nous n’avions pas réalisé l’ampleur des travaux mais le résultat est étonnant.

Un souhait déco

Catherine : une lampe Pipistrello Martinelli Luce, j’aime beaucoup sa forme chauve-souris et un coussin de sol orné du portrait d’un esquimau que je vois tous les ans dans la boutique De La Luce à Montpellier mais que étrangement je n’achète jamais.

Chema : un tableau de Jon One ou dans le même style « street art », très coloré et que l’on pourrait découvrir par surprise lorsque l’on se déplace dans l’appartement.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Catherine : la boutique De La Luce à Montpellier, Ligne Roset. Nous savons ce que nous voulons mais parfois lorsque nous sommes dans la boutique nous changeons d’avis parce que nous avons un coup de cœur pour un autre modèle.

Chema : l’artiste Jon One et les boutiques de la Place Saint-Roch dans le vieux Montpellier. C’est une petite place charmante, calme et ombragée. Sur le chemin des vacances, nous aimons nous arrêter à Avignon au Passage Obbligato (le conseil de Régis est inestimable) pour les chaussures.

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Catherine : ce serait plus un ensemble veste, jean et boots. Simple et efficace.

Chema : un costume The Kooples.

Un souhait pour ton dressing ?

Catherine et Chema : aucun !

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Catherine : un objet ayant appartenu à ma mère mais que je souhaite garder pour moi.

Chema : ma médaille. Elle vient de mon grand-père qui l’a porté tout le temps. Elle porte une marque, l’impact d’une balle que mon grand-père a reçu pendant la guerre civile en Espagne. Une vierge est gravée au dos, elle lui a laissé une marque sur la poitrine. Puis les objets connectés, je suis un vrai addict aux actualités !

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Catherine : la marque Maje mais aussi la boutique Sandro à Reims, pour les vêtements bien sûr mais surtout pour les très bons conseils de Sophie et Pauline.

Chema : la boutique The Kooples à Reims pour les précieux conseils et les attentions de Jeremy et la boutique By Latino à Valladolid (Espagne).

Tes spots balade, culture et food préférés ?

Catherine : à Montpellier, j’aime beaucoup le quartier de l’Écusson, ses petites ruelles. La place de la Canourgue où nous buvons un verre sous les micocouliers. L’Église Sainte Anne a été transformée en galerie d’art, le street artiste Jon One y a exposé en 2015.

Chema : le centre de Valladolid (Esp.) pour me balader, manger du thon à la plancha et boire un verre chez « Vino Tinto Joven » puis prendre un café avec une rondelle de citron et des glaçons à la Plaza de Mayor au cœur de Salamanque (Esp). A Reims, j’adore aller au marché Boulingrin le samedi matin et y retrouver mes amis pour boire un verre au Clos ou à la Brasserie L’Affaire. Pour déjeuner ou diner j’aime aller Aux 3 P’tits Bouchons tenu par Salomé (ancienne élève de Catherine) et Lucille.

Disco-Books

Merci à Catherine et Chema pour leur accueil, les douceurs et l’envie qu’ils m’ont donné de retourner en Espagne ♥

DSC01170

 

 

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce blog m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Anne-Sophie

DSC00707

Anne-Sophie : plasticienne et Directrice Artistique à Maison Vide – Reims/Crugny

DSC00656

Juno

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Ma véranda pour sa lumière. J’habite en centre ville, c’est un luxe d’avoir une pièce si lumineuse. J’ai grandi à la campagne, cela me manquait.

Un souhait déco

Je ne peux pas comparer une œuvre d’art à de la décoration ce serait pécher 😉 en déco je n’ai pas vraiment de rêve a proprement parlé, j’aime bien les petites choses qui me racontent des histoires.

Si je pouvais acquérir une œuvre d’art, j’aimerais avoir une peinture de Peter Doig à la maison et aussi « Un Air de fête » de Davide Balula, c’est une platine vinyle à laquelle est accroché un ballon a l’hélium qui suspend le bras de la platine et ne touche pas le disque c’est un moment qui suspend le temps et le son… C’est très beau (cette œuvre appartient au Frac Champagne-Ardenne donc difficile de l’avoir dans mon salon).

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ?

J’aime beaucoup « Reliure et Curiosité » d’Eric Charpentier, c’est un cabinet de curiosités qui s’expose à l’Atelier Hyperespace.

Le Marché Super sur le net, un condensé d’artistes régionaux très talentueux.

Pour la musique : Balades Sonores, un disquaire à Paris où j’achète mes vinyles. Super sélection de musique indé et nouveautés, je suis fan. Ils sont de bons conseils et j’y découvre régulièrement des choses.

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Mes marinières ! 100% en coton, bleues et blanches. Un de mes morceaux préféré est « Seabird » des Alessi Brothers cela a peut être inconsciemment influencé ma passion pour les marinières.

Mes bottines en cuir rouge, elles appartenaient à ma mère. C’est symbolique, je marche dans ses pas… Je les ai fait réparer des dizaines fois mais je ne pourrai plus les porter très longtemps.

Un souhait pour ton dressing

Des bottines rouges en cuir, exactement les mêmes que les miennes.

DSC00668

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Mes tattoo. Celui que j’ai sur mon avant bras est une phrase de William Shakespeare dont Peter Doig s’inspire pour ses œuvres.

Et mon parfum, je porte « Eau Lente » de Diptyque depuis 2 ans,  cannelle, épices indiennes, vanille et opopanax, c’est un parfum qui met un certain temps pour se révéler et s’imposer une fois sur la peau (d’où son nom) ça me correspond plutôt bien …

DSC00731

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ?

Une friperie à Nantes, Coleslaw, pour les très belles pièces vintage.

Tes spots balade, culture et food préférés (Reims et ailleurs) ?

En toute objectivité, Maison Vide !

Mais aussi home.alonE (référence direct au titre anglais de « Maman j’ai raté l’avion ») à Clermont-Ferrand. C’est Bruno Silva, un artiste, qui a dédié son salon a l’art contemporain, il y expose de jeunes artistes et il a une mini salle de projection dans son grenier, c’est un peu une mini maison vide dans l’idée.

Ce sont des petits projets comme ça que j’aime beaucoup. La Confection Idéale aussi à Tourcoing, un petit lieu d’expo très pointu dans une ancienne boutique de lingerie fine. ça me fait toujours sourire de trouver l’art la ou on ne l’attend pas, ça casse un peu les codes, on a besoin de ça, c’est aussi le plus de Maison Vide.

Pour boire une verre, j’aime aller au Cabasson et au Bistrot du Forum à Reims, j’y rencontre toujours des copains et lorsqu’il fait beau je m’installe en terrasse. La Place du Forum est devenu un lieu de rencontres très sympa.

Pour manger, sans hésitation, chez ma mère qui fait le meilleur clafoutis aux cerises du monde !

La playlist d’Anne-So :
https://www.mixcloud.com/salsifi-velly/mini-mix-pour-at-home-le-blog/
DSC00690

UMO – Fugu – Lenparrot – Paul Simon – François Virot

 

DSC00687

Maison Vide : espace de création et de diffusion à Crugny

DSC00653

DSC00640

Anne-So porte un sweat imprimé sous linogravure (fabrication perso)

Le grenier

Le rez de chaussée

L’extérieur

Merci à Anne-So pour sa gentillesse et les découvertes, à Juno pour son énergie et ses ronflements et au livreur de sandwichs avocat-thon… ♥

DSC00719

Isabelle

DSC00572 (1)

Isabelle : maman, addict à la mode et à la déco, assistante de direction – Reims

DSC00470 (1)

Isabelle, sa fille Clara et le chat Gris

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

Impossible de n’en citer qu’une !

Il y a la cuisine où j’aime tester de nouvelles recettes, préparer de belles tables (déco chinée par une amie chez Emmaüs) et recevoir des amis.

Le salon pour ses objets si particuliers. Au mur, un tableau que m’a offert un artiste peintre rémois Giuseppe Viola pour mon anniversaire. Une table trouvée sur le Bon Coin chez une journaliste parisienne très attachante, une belle rencontre. Et un nain de jardin sauvé de l’amputation par un ami chirurgien ! Du coup, il est passé du jardin à la maison durant sa convalescence où il a définitivement élu domicile.

La salle de bain aussi, un lieu calme et zen qui invite à la méditation et au yoga que je pratique grâce à une amie qui m’a fait découvrir cette discipline il y a plus de 10 ans.

Dans cette maison chacun a son univers.

Thierry (mon mari) dans son bureau, son espace de travail et dans le jardin, son espace de création.
Mes filles : la discrète et bienveillante Alix et la conquérante et sensible Clara allant toujours de l’avant mais toujours avec un œil sur le passé, dans leurs chambres.
Sans oublier Beige et Gris, les deux chats de la maison qui glissent de pièce en pièce au gré de leurs envies.

Un souhait déco

Un fauteuil lounge du désigner américain Charles Eames dans lequel je pourrai profiter d’un feu de cheminée en feuilletant un magazine en quête de nouvelles tendances mode et déco.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Le tapissier De Oliveira (98 rue du Barbâtre à Reims), une caverne d’Ali Baba remplie de pièces vintages sublimes, pour la passion de son métier et sa disponibilité.

DSC00559

Vaisselle chinée chez Emmaus – Isabelle porte une blouse Zara et un pantalon acheté chez Marcel et les Créateurs (Reims)

DSC00331 (1)

Chaises Kartell – Lustre ramené du Japon

DSC00508 (1)

Assiettes série limitée Villeroy & Boch

DSC00565

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

Un jean patte d’eph avec une blouse fleurie et mon perfecto en daim.

Un souhait pour ton dressing ?

Un smoking Chanel (dans mes rêves…).

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

Mon alliance depuis 27 ans.

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

Ma boutique préférée à Reims, Kidnapull pour les marques (Isabel Marant..), l’accueil et le conseil. Primark en Belgique pour les accessoires et les Aubaines pour le plaisir de trouver des pièces pas chères et sympa. J’aime mixer les éléments dans mon dressing comme dans ma déco.

Tes spots balade, culture et food préférés ?

A Reims, j’aime manger à La Cantine du Coq ou Chez Jérôme pour l’accueil, l’ambiance détendue  et la qualité des mets ou profiter de la place du forum dès les premiers rayons de soleil.
Puis j’ai réalisé un de mes rêves en visitant la cité radieuse Le Corbusier à Marseille. Un vrai moment de bonheur.

DSC00340 (1)

Beige

DSC00366 (1)

Clara : gilet Primark – creepers Jonak – Isabelle : blouse noire et escarpins Mademoiselle R – jean Acquaverde

DSC00578

Gris

Merci à Isabelle, Clara, Alix et Thierry pour leur gentillesse, leur générosité et l’apéro ♥

DSC00446

Lampe masque faite main inspirée du MAMA Shelter Paris – by Starck

 

Manue et Romu

DSC00179

Manue : prof d’EPS – ♥ – Romu : photographe et vidéaste laproduction rémoise – Reims

DSC00252

Parlons « maison »…

Ta pièce favorite ?

M : le salon pour sa décoration et sa luminosité puis nous avons changé les meubles récemment. C’est notre pièce de vie avec les enfants, le lieu où nous recevons nos amis aussi.

R : je dirai le salon aussi car c’est le lieu où je passe du temps avec ma famille puis pour sa nouvelle déco aussi ! Mais j’apprécie tout autant mon bureau car c’est « ma pièce » celle dans laquelle je bosse, où je suis au calme.

Un souhait déco ?

M : j’aimerai avoir une cuisine ouverte avec une verrière comme dans un atelier d’artiste ou alors une terrasse végétalisée comme on peut en voir beaucoup sur Paris.

R : j’ai repéré à la Galerie de l’Instant sur Paris une photo grand format de Mick Jagger et Keith Richards prise par Dominique Tarlé qui m’a vraiment fait un truc. Le tirage était monumental et très efficace : 300×200. Il y avait une fragilité de l’instant (certainement un petit matin) qui recouvrait les deux monstres sacrés et la table sur laquelle ils étaient installés, c’était juste beau et tendre. Sinon un fauteuil en cuir pivotant comme dans « Monsieur Manhattan » mais nous ne sommes pas trop d’accord avec Manue qui pense que ça fait « fauteuil à Papa ».

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ? 

M : j’aime beaucoup flâner aux puces du Boulingrin et dans la boutique Casanova à Reims.

R : les puces ! c’est là où nous trouvons la majorité de nos meubles mais je n’aime pas chiner, je fais confiance à un antiquaire qui nous trouve toujours des pièces qui nous plaisent comme notre table de salon amovible, un prototype des années 50-60.

Le salon

La chambre de Jo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parlons « dressing »…

Ta it-pièce ?

M : mes Stan Smith ! je pourrai les porter tous les jours avec n’importe quelle tenue, je les adore.

R : en plus de mon iPhone mes bonnets, mes casquettes et bien entendu mon appareil photo, indispensable !

Un souhait pour ton dressing ?

M : une paire d’escarpins peep-toe des années 50.

R : rien de spécial dans mon dressing mais dans mon garage : une Ford Mustang !

Tes marques/créateurs/boutiques favoris ?

M : pour les marques, j’aime beaucoup Maison Scotch et American Vintage. Pour les boutiques, Les Chiffons Chics à Reims et Kiliwatch à Paris.

R : à l’exception de la boutique Mojito Skateshop, il n’y a plus beaucoup de boutiques que j’aime à Reims. Le lieu et l’équipe sont sympas et j’y trouve des valeurs sûres : Obey, Element, Nixon, Carharrt… Je trouve qu’aujourd’hui le web offre une bonne alternative : oki-ni.com, bleudepaname.com, petitsfrenchies.com.

La pièce (vêtement ou accessoire) dont tu ne te sépares jamais ?

M : un médaillon en forme de cœur orné de diamants hérité de ma grand-mère et une robe que j’ai porté à chaque événement important de ma vie (le PACS, mon CAPES, lorsque j’étais enceinte de notre fille Jo) sans le vouloir, un porte bonheur en somme !

R : la pierre que je porte autour du cou. Serge Gainsbourg en portait une. Au début, il y avait une pierre différente avec une chaine qui appartenait à ma grand mère mais je les ai perdu. Pour notre PACS, Manue m’a offert une nouvelle chaine et une nouvelle pierre !

Tes spots balade, culture et food préférés ?

M : le quartier Montorgueil à Paris et les Halles du Boulingrin à Reims, quand il y a les puces et le marché du samedi matin. Le Jeu de Paume à Paris, il y a toujours une expo à voir. Le Bistrot du Forum pour boire un verre avec une mention spéciale pour la terrasse qui se trouve sur une très jolie place où les enfants peuvent s’amuser aux beaux jours. Pour manger, le Sacré Burger, un food truck rémois qui fait des hamburgers délicieux.

R : comme Manue ! Je rajouterai la montagne, plus précisément Val d’Isère et Annecy qui me permettent de me ressourcer tous les hivers.

Merci à Manue et à Romu pour leur soutien, leur patience et leurs cafés…