Jasmin

Jasmin ♥ Community manager et rédactrice pour les Sacrées Blogueuses – Assistante community manager pour Process Magazine – Animatrice en centre de loisirs – Reims

Un arc en ciel. C’est l’image qui me vient à l’esprit lorsque je pense à Jasmin, ce petit bout de femme énergique et souriante. De par sa double culture (allemande et française) et ses voyages, Jasmin est multiple. Tour à tour blogueuse, community manager, directrice adjointe de centre de loisirs, elle est aussi une des Sacrées Blogueuses. Son talent de communicante et son ouverture d’esprit façonnés par une dizaine d’années passées à l’étranger ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui, une personnalité atypique et inspirante que je vous propose de découvrir au travers de son expérience d’expatriée.

Pourquoi ce départ à l’étranger ?

Je pense que ma double culture me prédestinait à ce départ puis les grandes vacances que je passais chez mes grands parents en Allemagne et mon père, routier à l’international. Tout mon environnement était tourné vers le voyage.

Lorsque j’ai dû choisir une filière pour mes études, j’avais cette envie de me rapprocher de l’Allemagne alors j’ai choisi une fac d’allemand mais ce ne fut pas la bonne manière. Alors j’ai bifurqué vers un BTS Trilingue pendant lequel j’ai effectué des stages à l’étranger dont un de 2 mois en Grande Bretagne et là ça été le déclic.

Tout est nouveau, personne ne vous connait, tu peux faire ce que tu veux. Moi qui étais d’une timidité maladive (c’est difficile à croire, je sais !), je l’ai vécu comme une renaissance. J’ai effectué mon stage suivant en Allemagne puis je me suis demandée que faire après ? Je ne me voyais pas travailler en France.

Comment as tu choisi ta première destination ?

Un jour, un ami de mes parents m’a parlé du SVE (service volontaire européen), j’ai saisi l’opportunité et j’ai choisi l’Allemagne. Un choix mesuré car ce n’était pas trop loin et je parle allemand, j’avais besoin d’un peu de sécurité pour mon premier vrai départ.

Je suis partie 1 an dans un village de 400 habitants, je travaillais avec des enfants, je bougeais tout le temps. Au bout d’un an, je n’avais toujours pas envie de rentrer. Je pense que je faisais un rejet de la France. A l’école, quand j’étais plus jeune, c’était compliqué, je ne m’épanouissais pas.

Et ensuite ?

Je rêvais de partir aux États Unis, je me suis lancée et je suis partie à San Francisco. J’ai décroché un boulot dans un hôtel et j’ai obtenu un permis de travail d’un an et demi. J’ai adoré la Californie et l’état d’esprit de ses habitants, la réussite est saluée plus que jalousée comme en France et ils sont très positifs dans leur manière de voir la vie.

Mais il a fallu rentrer et ce fut la déprime.

Une amie à qui je me confiais m’a fait l’apologie du Canada, un bon compromis entres les USA et l’Europe. Je me suis décidée à partir à Montréal où j’ai vécu 2 années géniales, je bossais toujours dans l’hôtellerie mais je voulais changer. Je suis alors partie vivre à Toronto sans boulot mais je savais qu’ils cherchaient des français dans l’enseignement. J’ai trouvé un poste en 3 semaines.

Je voulais un métier de transmission, tourné vers l’autre puis travailler avec les jeunes c’est rester dans la réalité, ils sont francs. J’étais aide-enseignante pour les élèves en difficultés pendant 6 ans. Puis je suis rentrée en France.

Pourquoi ce retour en France au bout de 10 ans ?

Mes amis commençaient à rentrer petit à petit, à fonder leur famille, je me sentais un peu seule puis j’avoue que les hivers sont très rudes à vivre. J’avais envie de me rapprocher de ma famille et de mes racines. Alors lorsque j’ai ressenti au fond de moi qu’il était temps, je suis rentrée en France, chez mes parents, le cœur serré mais avec la certitude que j’y retournerai un jour.

Comment s’est passé ton retour en France ?

Style « honey moon » au début, tu retrouves les petits plats de Maman, la famille, tes repères… puis ça se complique. Il faut retrouver du travail, un endroit où vivre… Au début j’avais le sentiment de ne pas être à ma place, il faut se faire ré-accepter.

Dès que j’ai retrouvé du boulot, je me suis sentie mieux. Je suis tombée sur une équipe très sympa dans l’hôtel où je bossais. Mon blog aussi, que j’avais déjà à l’étranger, m’a aidé à me sentir mieux. Puis il y a eu la rencontre avec les Sacrées Blogueuses… une sacrée rencontre. Suite à un événement blog, j’ai fait la connaissance des filles, les idées ont germé et les SB (comme on dit) sont nées.

J’ai aussi changé de boulot. Je voulais retravailler avec les jeunes, ça fait maintenant 3 ans que je bosse dans un centre de loisirs avec une équipe géniale portée par une belle énergie.

A présent, on peut dire que je suis ancrée à Reims (rires). Je réussis grâce à toutes mes activités, à mes amis et à toutes les rencontres que je fais, à vivre ce que je vivais à l’étranger.

Je suis une expatriée à Reims et j’adore ça !

Qu’est ce que cette expérience a changé pour toi ?

La vision que j’ai de mon pays . La France ne fait pas preuve d’autant d’ouverture que le Canada, les français sont plus méfiants et sur la réserve puis ils aiment que l’on rentre dans des cases. Cette notion d’appartenance à un groupe est compliquée à comprendre pour moi qui a un parcours atypique. Mais je me suis réconciliée avec cette France imparfaite grâce à mes voyages, en évoluant moi-même et en modifiant ma vision de la vie et pour être sincère je me sens avant tout européenne.

Puis j’ai appris l’indépendance, à me débrouiller seule, il ne faut pas faire d’idéalisme quand on part, parfois ce n’est pas évident. Puis toutes les personnes que j’ai rencontré ont contribué à ce changement et donc à mon bien être.

Enfin et c’est le plus important, cette aventure m’a changé moi parce que j’ai suivi mon propre chemin, construit ma propre identité. La personne que je suis aujourd’hui a été façonnée par cette expérience. Je vis en adéquation avec ce qui m’entoure, je vis tout à fond et au présent. La chose la plus importante que j’ai apprise est qu’à ton retour tu ne seras plus jamais la même personne. Je pense qu’au fond c’est pour ça que l’on part.. pour se trouver soi-même.

Merci Jasmin d’avoir partagé ton expérience avec sincérité et avec le sourire… always !

Retrouvez Jasmin sur son blog www.sacreejasmin.com et sur le site des Sacrées Blogueuses 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.