Jérôme et Fanny

dsc02332dsc02275

Jérôme : slasheur ♥ Fanny : encadrement commercial – Mareuil sur Ay

dsc02612

VOTRE PARCOURS

Jérôme : depuis que je suis gosse j’ai une irrésistible attirance pour l’eau. Ma grand-mère habitait le long du canal de Bourgogne, elle me racontait que je sortais comme une fusée de la maison à chaque fois qu’un bateau passait.

J’ai fait des études dans la communication donc rien à voir, c’est lorsque j’ai divorcé que j’ai eu le déclic, je voulais vivre sur l’eau et en vivre même tout court !

J’ai rencontré Fanny 1 mois avant d’acheter mon bateau en Hollande, le Zwaantje, j’ai senti qu’elle n’était pas contre mais elle voulait être sûre avant de se lancer, nous avons 1 enfant chacun de nos précédentes unions, alors elle est venue vivre avec moi quelques mois plus tard. Le virus l’a contaminé, 1 an après, elle a décidé de s’acheter un bateau elle aussi.

J’ai fait l’acquisition du Bullet en novembre 2014, le premier jour officiel de mon chômage… un signe ? J’ai quitté ma boite pour me lancer dans la croisière touristique. J’ai galéré à peine 1 an, 2016 est ma première année d’exploitation. J’ai décidé de m’installer parallèlement en tant que consultant afin de me garantir un revenu.

dsc02365

VOTRE VIE AU QUOTIDIEN

Fanny : la plus simple du monde, nous avons nos enfants en garde alternée, ils vivent avec nous sur le bateau et tout se passe très bien. Il n’y a pas la télé et ils sont dans la même chambre mais cela ne pose aucun problème, je pense même que cela les rapproche, ils sont très complices. Les gens nous demandent surtout comment on fait l’hiver et je réponds souvent : comme vous ! On reste dans notre cocon, on lit, on voit des amis…

Jérôme : c’est toujours ce dont j’ai rêvé, ce n’est donc pas vraiment le quotidien. Je suis en perpétuel émerveillement. Les enfants se sentent bien, ils ont le droit de sortir, de prendre leur vélo, d’aller et venir. Nous bénéficions d’un environnement formidable et de voisins très sympas (Véro, une voisine de bateau, nous a justement rejoint), on s’entraide et on sympathise facilement en bateau, rien à voir avec la ville. Quant à moi, j’ai l’impression d’être à ma place, sur l’eau.

UN MOT POUR LA FIN

Fanny : si l’activité de croisière fonctionne bien j’aimerais travailler aussi sur le bateau mais pour le moment nous souhaitons conserver un revenu stable. J’ai chopé le virus et j’avoue que j’apprécie vraiment cette impression de liberté que cette vie me donne.

Jérôme : j’ai tellement gagné en qualité de vie que tout ce que je peux souhaiter c’est que ça fonctionne vraiment bien et de ne faire plus que ça. Je pense que d’ici 3 ou 4 ans ce sera possible. Pour rien au monde je ne reviendrai en arrière.

dsc02541-1

En croisère sur le Bullet…

Merci à Fanny et Jérôme pour leur simplicité, leur générosité et leurs attentions.

Restez vous mêmes, vous êtes parfaits ! Faites une bise à Véro pour moi.

Bullet.1927

Croisière privée en Champagne

Tél : 06.74.85.56.68 / Mail : contact@bullet1927.com / Site : http://www.bullet1927.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s